Pre-Bid Run-Ups Ahead of Canadian Takeovers: How Big Is the Problem?

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs examinent la manière dont évoluent le cours des actions et le volume des transactions àà l'approche d'une offre publique d'achat (OPA); leur échantillon englobe 420 entreprises canadiennes ayant été l'objet de telles opérations entre 1985 et 2002. Les hausses de cours qui précèdent une OPA peuvent être dues àà une fuite d'information résultant d'opérations d'initié illicites et/ou àà des anticipations du marché liées àà des rumeurs véhiculées dans les médias. Prenant appui sur les résultats empiriques de chercheurs ayant analysé des délits d'initié et l'évolution du volume des transactions àà l'approche d'annonces imprévues, les auteurs génèrent une prévision des rendements et des volumes anormaux susceptibles d'être observés avant la première annonce publique d'une OPA. Ils constatent une autocorrélation du volume des transactions et un renversement de tendance dans les rendements durant la période étudiée. Le cours de l'action grimpe peu avant l'annonce proprement dite, et tant les rendements anormaux que les volumes anormaux sont significativement supérieurs àà zéro. Le prix de l'action de l'entreprise visée réagit de façon significative àà l'OPA, aussi bien àà la hausse qu'àà la baisse. Cette évolution des cours et des volumes semble davantage tenir àà des anticipations du marché qu'àà des fuites d'information découlant de délits d'initié.