Questions internationales

  • 25 avril 2005

    Le processus de croissance à long terme de la Chine et ses retombées sur le Canada

    Au cours des 25 dernières années, la Chine, qui était un pays à économie planifiée, a adopté de nombreuses réformes et est graduellement devenue une économie de marché socialiste, capable de générer une croissance économique robuste et durable. Son intégration croissante au sein de l'économie mondiale, alimentée par cette expansion récente et rapide, a déjà commencé à influer sur l'activité d'autres pays et à poser des défis pour les décideurs, en Chine et à l'étranger. En plus d'analyser les déterminants de la croissance antérieure et actuelle de la Chine, les auteurs étudient les facteurs susceptibles de favoriser l'essor soutenu du pays dans l'avenir et en évaluent les retombées sur les économies canadienne et mondiale.
  • 22 avril 2005

    Frontières, monnaies communes, commerce et bien-être : que pouvons-nous déduire de l'observation des faits?

    Les données récentes indiquent que les échanges économiques à l'intérieur d'un même pays et entre les pays n'ont absolument pas la même intensité : les liens sont beaucoup plus étroits à l'intérieur des frontières nationales qu'entre les pays. Toutefois, ces résultats ne signifient pas nécessairement que les frontières et les monnaies nationales constituent d'importants obstacles au commerce qu'il faut éliminer, puisqu'ils concordent également avec l'hypothèse voulant que les échanges intérieurs soient plus efficients parce que les producteurs nationaux sont mieux en mesure de répondre aux besoins et aux goûts des consommateurs locaux, grâce à la présence d'institutions communes ainsi que de réseaux sociaux et informationnels locaux. Mettant l'accent principalement sur les liens commerciaux à l'intérieur du Canada et des États-Unis ainsi qu'entre les deux pays, les auteurs passent en revue les données disponibles concernant l'effet négatif des frontières nationales sur l'étroitesse des liens économiques internationaux, en ce qui touche surtout le commerce des biens et des services, et en évaluent l'incidence sur le bien-être du pays. Ils examinent également les données relatives aux conséquences de l'utilisation de monnaies communes pour le commerce et le bien-être. Comme les modèles empiriques employés jusqu'à maintenant ne permettent pas de cerner l'explication appropriée, les auteurs estiment qu'il n'est pas encore possible de tirer des conclusions définitives pour la mise en oeuvre des politiques.
  • 20 avril 2005

    Résumé du colloque Le Canada dans l'économie mondiale

    Le colloque économique de 2004 de la Banque du Canada a porté sur les liens réels et financiers entre l'économie canadienne et le reste du monde. Même si le Canada a énormément profité de son ouverture au commerce international de biens, de services et d'actifs financiers, les principaux chocs ayant frappé son économie ces dernières années sont venus pour beaucoup de l'étranger. C'est pourquoi comprendre la nature et l'ampleur des liens avec l'extérieur, leurs implications pour notre économie ainsi que le processus par lequel cette dernière s'ajuste aux chocs externes revêt une importance critique au regard de la formulation de la politique monétaire et du suivi du système financier. L'article explique l'objet de la rencontre — permettre aux économistes d'approfondir leur compréhension de ces questions de fond —, donne un aperçu des études soumises à chacune des cinq séances de travail et présente un résumé de la conférence principale ainsi que des discussions des participants à la séance de clôture.

Suivez la Banque