Le gouverneur de la Banque du Canada, M. David Dodge, a déclaré aujourd'hui que l'économie canadienne s'adapte aux puissantes forces qui sont à l'oeuvre à l'échelle du globe. Il a en outre décrit les mesures prises par la banque centrale pour faciliter le processus d'ajustement.

Dans une allocution prononcée devant la Canadian Association of New York, le gouverneur a parlé des forces qui façonnent l'économie mondiale actuellement, notamment des mouvements des taux de change, de la montée en puissance de la Chine et de l'Inde et des déséquilibres énormes des comptes courants qui s'aggravent aux États-Unis et en Asie.

La politique monétaire contribue à l'ajustement de l'économie canadienne à ces forces, a expliqué M. Dodge, en maintenant l'inflation à un niveau bas et stable et en cherchant à faire tourner l'économie à plein régime. Notre régime de changes flottants, un élément important du cadre de conduite de la politique monétaire de la Banque, facilite aussi le processus d'ajustement en compensant l'incidence des variations de la demande de produits fabriqués au pays.

Le gouverneur a aussi passé en revue les projections économiques présentées dans le Rapport sur la politique monétaire, qui a été publié jeudi par la Banque.