Les déséquilibres importants et persistants des balances courantes constituent un problème mondial, et tous les pays doivent adopter des politiques qui permettront aux forces du marché de les résorber, a déclaré aujourd'hui le gouverneur de la Banque du Canada, M. David Dodge.

Dans un discours prononcé devant la New York Association for Business Economics, M. Dodge a discuté des façons dont les décideurs publics peuvent mettre en place un système monétaire international propre à favoriser des solutions fondées sur le marché pour résoudre les déséquilibres mondiaux. Un tel système réduirait le risque que ceux-ci ne se corrigent d'une manière désordonnée susceptible d'entraîner l'économie du globe dans une phase d'expansion très lente ou de récession pure et simple.

« Les pouvoirs publics à l'échelle du monde ont le devoir de faciliter les ajustements d'une manière qui soit propice au maintien de la croissance planétaire à son plein potentiel et qui atténue les effets de ces risques. Nous avons pour mandat de fournir un cadre qui permette aux forces du marché de favoriser un ajustement ordonné », a affirmé le gouverneur.

Ce cadre devrait inclure des marchés financiers plus efficients, des régimes monétaires plus flexibles, des échanges commerciaux internationaux plus ouverts et de meilleures politiques budgétaires et structurelles intérieures. « Chaque pays et chaque région doivent s'y mettre », a ajouté M. Dodge.