Les politiques macroéconomiques du Canada comptent parmi les meilleures qui soient et sont parfaitement propices à l'efficience du système financier, mais des progrès restent à accomplir pour élever les politiques structurelles au même niveau, a affirmé aujourd'hui le gouverneur de la Banque du Canada, M. David Dodge.

S'adressant à l'Economic Club of Toronto, M. Dodge a expliqué en quoi les politiques macroéconomiques du pays contribuent à accroître l'efficience. Une politique monétaire fondée sur le maintien d'une inflation basse et stable permet aux consommateurs et aux entreprises d'employer avec un maximum d'efficience les capitaux dont ils disposent, tandis qu'une politique budgétaire axée sur la réduction de la dette publique stimule la confiance des investisseurs. Ces politiques sont étayées par le travail que fait la Banque pour promouvoir la fiabilité et la solidité du système financier, a déclaré le gouverneur.

Les politiques structurelles du pays pourraient cependant être plus favorables à l'efficience, a ajouté M. Dodge, en faisant référence à la réglementation des institutions financières, des marchés des valeurs mobilières et des régimes de retraite, ainsi qu'aux efforts déployés pour resserrer l'application des règles. Le Canada, a-t-il précisé, affiche des progrès quant au soutien qui est apporté à l'efficience des marchés de titres à revenu fixe.

« L'amélioration de l'efficience est une responsabilité qui nous incombe à tous. Une fois que les décideurs publics ont fait leur travail, il appartient au secteur privé d'agir et de saisir les occasions de gagner en efficience », a dit le gouverneur. « Si nous nous efforçons ensemble de promouvoir l'efficience, nous profiterons tous d'un système financier plus efficace et d'une économie plus solide dans l'avenir. »