Dans plus de 80 banques centrales, les décisions relatives à la politique monétaire sont prises en comité. Or, la composition de ce dernier et la structure de ses réunions peuvent influer sur la qualité du processus décisionnel. Au terme d'une analyse des études économiques, expérimentales, sociologiques et psychologiques consacrées à la question, nous définissons les critères qui caractérisent le cadre institutionnel optimal d'un comité de politique monétaire : taille idéale; mesures favorisant l'indépendance des points de vue; structure relativement informelle des réunions; et moyens de distinguer et d'évaluer les contributions individuelles des membres. À partir de ces critères, nous comparons la composition et le fonctionnement des comités de politique monétaire de plusieurs banques centrales. Nous en concluons que les pratiques suivies par la Banque d'Angleterre sont supérieures à celles de plusieurs autres grandes banques centrales, qui gagneraient à améliorer la structure de leurs comités.

Aussi publié sous le titre :

Maier, Philipp (2010). « How Central Banks Take Decisions: An Analysis of Monetary Policy Meetings », chapitre 10 du livre Challenges in Central Banking: The Current Institutional Environment and Forces Affecting Monetary Policy, sous la direction de Pierre L. Siklos, Martin T. Bohl et Mark E. Wohar, New York (New York), Cambridge University Press, p. 320-356