Dans un discours prononcé aujourd'hui devant l'Americas Society et le Council of the Americas, le gouverneur de la Banque du Canada, M. David Dodge, a déclaré que les États-Unis et le Canada devraient mener les initiatives visant à renforcer les institutions telles que le Fonds monétaire international. Cette démarche pourrait ainsi inciter les pays d'Amérique latine à participer plus activement à l'économie mondiale.

Le gouverneur a également exposé les questions et les défis d'ordre économique auxquels se trouve confrontée l'Amérique latine, et a fait valoir qu'on pourrait mieux s'en occuper par l'entremise d'une institution similaire à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), mais dédiée dans ce cas-ci à l'hémisphère occidental. « Malheureusement, il n'y a pas d'OCDE pour l'Amérique », a déploré M. Dodge. Selon lui, il est temps de « doter l'Amérique de sa propre tribune, de manière à faire profiter tout le continent des avantages de l'économie mondiale ».

La libéralisation des échanges est essentielle à la prospérité de l'ensemble de l'Amérique et il est crucial que soient relancées rapidement les négociations du cycle de Doha à l'Organisation mondiale du commerce, le gouverneur a-t-il ajouté. De façon plus générale, des mesures sont nécessaires à l'échelle internationale pour actualiser les règles régissant l'économie du globe, tandis que des efforts accrus doivent être déployés afin que tous les pays d'Amérique puissent jouir des bienfaits de l'économie mondiale, a conclu M. Dodge.