Cross-Country Estimates of the Degree of Fiscal Dominance and Central Bank Independence

Disponible en format(s) : PDF

L'auteur étudie l'interdépendance des politiques budgétaire et monétaire ainsi que leur rôle combiné dans la détermination du niveau des prix. L'État est caractérisé par une règle de politique budgétaire à long terme selon laquelle une fraction du service de la dette – 

– est garantie par la valeur actualisée des excédents primaires présents et futurs, et la fraction restante – 1- 
– par les revenus de seigneuriage. Le paramètre mesure l'interdépendance des autorités budgétaire et monétaire. L'auteur montre que, dans une économie monétaire, la règle en question implique que le niveau des prix est fonction non seulement du stock de monnaie mais aussi de la part des emprunts garantie par la création de monnaie. À l'aide des données sur la consommation nominale, la base monétaire et la dette, l'auteur estime empiriquement le paramètre
pour les membres de l'OCDE et les pays en voie de développement. D'après ses résultats, les deux groupes d'économies se différencient par leur degré de prépondérance budgétaire. Les estimations de
sont corrélées positivement avec certaines mesures institutionnelles de l'indépendance effective des banques centrales.