Uncertainty and the Specificity of Human Capital

Disponible en format(s) : PDF

L'étude porte sur le choix à opérer entre capital humain général et spécifique. Ce choix implique un arbitrage du fait que le capital humain général, bien que moins productif, peut être facilement transféré d'une entreprise à une autre. Par conséquent, la proportion des travailleurs ayant acquis un capital humain spécifique dépend du degré d'incertitude au sein de l'économie. Le modèle des auteurs indique que les économies plus riches en capital humain spécifique sont généralement plus productives, mais qu'elles ont aussi tendance à être plus vulnérables aux turbulences. Leur théorie permet d'éclairer l'expérience du Japon, pays notoirement connu pour son capital humain spécifique. En effet, si ce dernier a été profitable au Japon durant les périodes calmes, il peut aussi avoir contribué à la stagnation prolongée qu'a connue le pays.

Publication :

Journal of Economic Theory (0022-0531)
Novembre 2008, vol. 143, no 1, p. 469-498