Afin d'assurer un apport continu en liquidités à l'appui du fonctionnement efficace des marchés financiers, la Banque du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle conclura des prises en pension assorties d'une échéance de 28 jours, selon les modalités suivantes :

Montant Transaction et règlement Échéance
1 milliards $ 29 mai 2008 26 juin 2008

La liste des titres admissibles aux fins de ces opérations se compose des titres suivants :

  • titres émis par le gouvernement du Canada
  • titres garantis par le gouvernement du Canada (cette catégorie comprend les Obligations hypothécaires du Canada et les titres hypothécaires LNH adossés à des blocs de créances d'au moins 75 millions de dollars)
  • titres émis ou garantis par une province
  • acceptations bancaires et billets de dépôt au porteur, dont l'échéance résiduelle ne dépasse pas cent quatre-vingts jours

Les marges de sécurité sur les titres utilisés aux fins des prises en pension à plus d'un jour seront identiques à celles qui s'appliquent aux opérations relevant du mécanisme permanent d'octroi de liquidités.

Les résultats de cette opération seront publiés dans le site Web de la Banque à 10 h 15 (HE). Le montant total des actifs acquis chaque jour au moyen de prises en pension à plus d'un jour sera annoncé dans le site Web de la Banque au plus tard à 16 h 45 (HE). Les actifs seront également inscrits au bilan de l'institution.

Cette opération de prise en pension à plus d'un jour de 1 milliard de dollars représente une réduction nette de 1 milliard de dollars de l'encours du financement à plus d'un jour fourni par la Banque du Canada (l'opération de prise en pension à plus d'un jour de 2 milliards de dollars du 1er mai arrive à échéance le 29 mai). Cette décision de réduire le montant de l'encours du financement à plus d'un jour tient compte de l'amélioration générale des conditions sur les marchés depuis la fin d'avril, notamment des conditions de financement jusqu'à trois mois. Les indicateurs des coûts de financement pour les banques (comme l'écart entre le CDOR à trois mois et le taux attendu du financement à un jour mesuré par le taux des swaps à trois mois indexés sur le taux à un jour) ont sensiblement reculé et se situent bien en deçà de ceux d'un certain nombre d'autres grandes monnaies. Les résultats de l'opération de prise en pension à plus d'un jour du 15 mai – y compris le faible écart entre les rendements maximal et minimal acceptés, la large gamme de titres utilisés dans les opérations ainsi que le maintien du bas niveau de l'écart entre le rendement moyen obtenu et le taux des swaps indexés sur le taux à un jour – confortent cette évaluation.

La nécessité de procéder à d'autres transactions sera examinée à la lumière des conditions sur les marchés financiers.