Les services de paiement offerts par les établissements non bancaires se sont largement développés au cours des dernières années. L'auteur brosse un tableau d'ensemble des divers types de services de paiement au détail non bancaires disponibles en ce moment au Canada et illustre chacun en mettant l'accent sur un exemple précis. À l'heure actuelle, on trouve sur le marché canadien des services de consolidation de factures électroniques, tels que postel; des services de paiement en ligne, dont PayPal; et des solutions de prépaiement, telles que les cartes-cadeaux de détaillants. L'auteur passe également en revue les principaux risques associés à chaque type de services, comme le risque du banquier, le risque lié à la sécurité ainsi que les risques de faillite, de marché et de liquidité. Même s'il n'analyse pas de façon exhaustive les défaillances du marché qui pourraient justifier la réglementation des services de paiement au détail non bancaires, l'auteur expose un cadre général qui permet d'évaluer la présence d'incitations à la gestion des risques chez les utilisateurs et les fournisseurs de ces services. Puisque l'introduction de toute contrainte réglementaire – dans l'éventualité où celle-ci serait jugée justifiable après une analyse plus complète de la question – doit répondre à un principe d'équilibre, l'auteur prend également en considération certains coûts qu'entraînerait une réglementation de ces services.