Productivity, the Terms of Trade, and the Real Exchange Rate: The Balassa-Samuelson Hypothesis Revisited

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs évaluent l'incidence qu'a sur l'hypothèse de Balassa-Samuelson une variante moderne du modèle de référence qui autorise une différenciation des produits (au sein des secteurs des biens échangeables et non échangeables) et une détermination exogène ou endogène du nombre d'entreprises. L'hypothèse, dans ce cadre modifié, apparaît fragile. De menues variations de l'élasticité de substitution entre les biens échangeables fabriqués au pays et ceux fabriqués à l'étranger (dans les limites des estimations proposées dans la littérature), par exemple, peuvent rendre négatif ou positif l'effet d'une amélioration de la productivité dans le secteur des biens échangeables sur le taux de change réel et atténuer ou amplifier cet effet. Ce résultat explique peut-être la diversité des observations empiriques recueillies à propos de la relation entre la productivité et le taux de change réel.

Publication :

Review of International Economics (0965-7576)
Novembre 2010, vol. 18, no 5, p. 924-936