Estimating the Demand for Settlement Balances in the Canadian Large Value Transfer System

Disponible en format(s) : PDF

L’auteure applique aux données canadiennes un modèle statique formalisant un corridor de taux d’intérêt en vue d’estimer la demande totale de soldes de règlement au sein du Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV). La spécification empirique retenue neutralise différents effets de calendrier reconnus à l’origine de fluctuations dans les flux de paiement du STPGV. L’analyse tient compte de la divergence à la baisse du taux du financement à un jour qu’on observe depuis 2005 par rapport au taux visé. D’après les résultats obtenus, un niveau cible de 3 milliards de dollars pour les soldes de règlement durant la période où le taux directeur au Canada se situait à sa valeur plancher ne paraît pas excessif. Plus précisément, si l’on considère la divergence à la baisse persistante du taux à un jour, des soldes moyens de 2,405 milliards de dollars auraient probablement été suffisants, selon le modèle, pour que le taux à un jour se maintienne à la limite inférieure du corridor ou très près de celle-ci. Toutefois, en visant un montant légèrement supérieur, la Banque du Canada pouvait être sûre à 95 % que le taux à un jour ne dépasserait pas, en moyenne, le taux directeur (la limite inférieure du corridor). L’estimation montre en outre que l’élasticité du taux à un jour s’établit à environ 0,17 quand le niveau quotidien visé pour les soldes de règlement est de 3 milliards de dollars et que le taux directeur se trouve à sa valeur plancher.