How Important Are Liquidity Constraints for Canadian Households? Evidence from Micro-Data

Disponible en format(s) : PDF

À l’aide d’une base de microdonnées contenant des informations aussi bien réelles que financières sur les ménages canadiens pour la période 2000-2007, les auteurs tentent de déterminer : 1) la proportion des ménages dont la consommation affiche une sensibilité excessive aux variations de leur revenu et qui sont probablement soumis à une contrainte de liquidité; 2) l’importance de l’impact du prix des maisons sur leur capacité à lisser leur consommation dans le temps. Les auteurs constatent qu’en moyenne, sur la période étudiée, environ 23 % des ménages canadiens sont assujettis à une contrainte de liquidité. D’après leurs résultats, les jeunes ménages plus scolarisés et possédant moins d’actifs liquides et un actif immobilier net moins important, tout comme les personnes non mariées, sont plus susceptibles d’être soumis à une contrainte de liquidité. La détention d’un actif immobilier net plus important tendrait aussi à faciliter le lissage de la consommation des ménages au Canada. Ces observations empiriques donnent à penser qu’il existe un « canal des garanties immobilières » liant le prix des maisons et la consommation.