Corporate Governance, Product Market Competition and Debt Financing

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs examinent l’incidence de la concurrence sur le marché des produits, et de la gouvernance d’entreprise sur le coût du financement par emprunt d’une part, et sur l’inclusion de clauses restrictives dans les contrats obligataires d’autre part. Ils constatent que l’existence de défenses anti-offre publique d’achat (OPA) en nombre accru est associée à un coût d’emprunt inférieur, mais seulement dans les secteurs où la concurrence est vive. Étant donné que, dans ces secteurs, les porteurs d’obligations sont exposés à un plus grand risque d’OPA, ils imposent des taux de rendement obligataire supérieurs aux firmes moins bien protégées contre ce type d’offres. Lorsque des défenses anti-OPA sont en place, les auteurs observent que, dans les secteurs à forte concurrence, les porteurs d’obligations recourent moins aux clauses restrictives à l’égard des paiements et de la priorité des créances. Les résultats de l’étude donnent à penser que la concurrence sur le marché des produits joue un rôle essentiel pour expliquer l’effet des dispositifs anti-OPA sur le coût des capitaux empruntés et l’ajout de clauses restrictives aux contrats obligataires.