Search Frictions, Financial Frictions and Labour Market Fluctuations in Emerging Markets

Disponible en format(s) : PDF

Dans cette étude, les auteurs se penchent sur le rôle joué par les marges extensive et intensive du travail dans le cadre d’un modèle du cycle économique incorporant une friction financière. Ils mettent en évidence des variations significatives des heures travaillées par ouvrier parmi de nombreux marchés émergents. Ils constatent, en outre, que l’emploi et les heures travaillées par ouvrier sont corrélés positivement entre eux, de même qu’avec la production. Ils montrent qu’un modèle intégrant des frictions d’appariement sur le marché du travail dans une petite économie ouverte ne peut expliquer ces régularités que lorsque l’effet de revenu est modéré, impliquant une faible réaction des salaires. Par ailleurs, l’introduction d’une friction financière, sous la forme d’exigences de fonds de roulement, permet au modèle d’expliquer les mouvements observés de variables du marché du travail comme l’emploi et les heures travaillées par ouvrier, ainsi que d’autres aspects particuliers du cycle économique dans les économies émergentes, tels que la cyclicité et la forte volatilité des salaires réels, de la part du travail et de la consommation.