Dans cette étude, l’auteur propose un modèle markovien à changement de régime pour repérer de façon endogène : 1) les régimes dont les économies entrent simultanément en récession ou dans une phase d’expansion et 2) les régimes dont les économies ne sont pas synchronisées et suivent pour l’essentiel des cycles indépendants. Les simulations de Monte-Carlo viennent confirmer la fiabilité de ce modèle lorsqu’il s’agit de suivre les changements touchant la synchronisation des cycles. Son application au cas des États américains met en évidence des changements importants qui s’opèrent à la longue dans les profils de synchronisation cyclique des États. Par ailleurs, une analyse des réseaux révèle une évolution du profil de propagation de l’ensemble des chocs restrictifs au sein des États, ce qui semble indiquer une interdépendance croissante des économies régionales aux États-Unis depuis le début des années 1990.