Targeting Inflation from Below - How Do Inflation Expectations Behave?

Disponible en format(s) : PDF

Les régimes de ciblage de l’inflation ont été proposés au départ comme moyen de faire baisser l’inflation et de la maintenir à des niveaux bas. Or dans le contexte actuel caractérisé par la faiblesse persistante de l’inflation dans de nombreux pays avancés, l’action des banques centrales qui poursuivent une cible d’inflation se porte maintenant sur la remontée de l’inflation à la cible fixée. Dans son étude, l’auteur détermine à l’aide de tests jusqu’à quel point les attentes d’inflation restent ancrées à la cible en de telles circonstances en comparant les pays qui ont adopté une cible d’inflation à des pays qui n’ont pas retenu cette stratégie, d’une part, et, d’autre part, en comparant ces attentes respectives en périodes d’inflation normale, (durablement) élevée ou (durablement) basse. Il constate qu’en période d’inflation faible et durablement faible un certain désancrage peut se produire - à savoir que les attentes d’inflation affichent une dépendance accrue à l’égard du taux d’inflation passé, que les prévisionnistes sont davantage en désaccord et que les anticipations sont révisées à la baisse lorsque l’inflation se révèle plus faible qu’escompté, mais ne réagissent pas dans le cas contraire. Les anticipations d’inflation sont nettement mieux ancrées dans les pays où l’on poursuit une cible d’inflation que dans le groupe témoin. Il n’est donc pas nécessaire que le taux directeur varie autant en réaction à une évolution de l’inflation, et les banques centrales de ces pays sont beaucoup moins susceptibles de se heurter à la borne du zéro.