Motivations for Capital Controls and Their Effectiveness

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs examinent les raisons pour lesquelles des changements sont apportés au régime de contrôle des mouvements de capitaux en Inde (pays où, de longue date, ces contrôles occupent une place importante), ainsi que l’efficacité de ces modifications. Plus spécifiquement, l’étude porte sur les restrictions touchant les emprunts à l’étranger qui peuvent, en principe, être motivées par des préoccupations d’ordre macroprudentiel. Les auteurs constituent pour ce faire un ensemble très complet de données. Au moyen de l’approche événementielle, ils étudient les facteurs qui influencent les modifications décidées par les autorités, le principal d’entre eux étant le taux de change. Le contrôle des mouvements de capitaux est resserré en cas d’appréciation de la monnaie et assoupli en cas de dépréciation. Les considérations macroprudentielles, évaluées à l’aide de variables rendant compte de l’intensification du risque systémique, ne semblent pas être un facteur déterminant en ce qui concerne la décision de resserrer ou d’assouplir les règles. Pour évaluer l’incidence du contrôle des capitaux, les auteurs emploient l’approche événementielle ainsi que des méthodes d’appariement par score de propension. La première approche donne à penser que le contrôle des capitaux n’a pas d’effet sur la plupart des variables à l’étude, mais qu’il pourrait atténuer les pressions exercées sur la monnaie à court terme. Cependant, une fois le biais de sélection pris en compte, même cette incidence ténue disparaît.