Distingués invités, bienvenue.

Et bienvenue à tous.

Quelle merveilleuse journée! Une journée historique!

J’aimerais dire un gros merci à tous les jeunes qui sont venus ce matin pour participer à cet événement.

Je suis très fier d’être ici avec le ministre des Finances et la ministre de la Condition féminine pour annoncer qui sera la femme canadienne qui figurera sur un de nos billets de banque.

La Banque du Canada est responsable de la conception, de la fabrication et de la distribution des billets de banque canadiens. Et sur les billets de banque, nous pouvons célébrer la diversité de la culture et de la société canadiennes.

En tant que gouverneur de la Banque, et tout comme Carolyn Wilkins, notre première sous-gouverneure, je crois depuis longtemps que le moment est venu d’orner l’un des billets de banque canadiens du portrait d’une femme, en plus de celui de Sa Majesté. Et c’est une opinion partagée par les Canadiens, qui nous ont dit qu’il était grand temps. C’est pourquoi, j’ai été ravi lorsque le ministre a demandé à la Banque d’aller de l’avant avec sa recherche d’une femme emblématique dont le portrait figurera sur nos billets de banque.

Nous avons amorcé le processus en demandant leur avis aux Canadiens.

Et laissez-moi vous dire que leur réponse ne s’est pas fait attendre. C’était formidable. En l’espace de deux jours, nous avons reçu plus de 10 000 propositions.

Il était évident que cette recherche d’une femme emblématique touchait les Canadiens d’une manière très personnelle.

Certaines personnes ont mené leur recherche sous l’angle de leur propre profession : les ingénieurs ont entré « femmes ingénieures » dans Google. Certains de mes collègues économistes ont entré « économistes, informaticiennes et statisticiennes ». D’autres se sont fondés sur leur alma mater - ils ont recherché d’éminentes femmes de l’Université Queens, de l’Université Mount Allison ou de l’Université de la Colombie-Britannique. D’autres encore ont pris comme point de départ une région géographique, en tentant de trouver des femmes représentant leur coin de pays. Des enseignants se sont servis du processus d’appel de candidatures pour enseigner l’histoire du Canada aux enfants. Des élèves nous ont dit qui devrait figurer sur nos billets.

Chaque clic, chaque livre consulté, chaque conversation familiale et chaque discussion en salle de classe ont permis aux Canadiens d’en apprendre davantage au sujet de femmes emblématiques qui ont contribué à faire du Canada ce qu’il est.  

Nous avons reçu plus de 26 300 propositions, dont 461 répondaient aux critères d’admissibilité.

Puis, nous avons fait appel à un comité consultatif indépendant. Ce comité, composé d’éminents représentants canadiens des milieux universitaire, sportif, culturel et intellectuel, a examiné attentivement l’ensemble des candidatures. Au terme d’une recherche poussée et d’une longue délibération, les membres ont réduit la liste des 461 candidates admissibles à 12 candidates.

Quelle tâche colossale! Plusieurs membres du comité sont ici aujourd’hui. J’en profite pour vous remercier de tous les efforts que vous avez déployés. Le rôle que vous avez joué dans ce processus a été crucial.

Une fois la liste ramenée à 12 candidates, nous avons à nouveau consulté les Canadiens. Nous avons confié au comité consultatif une autre tâche difficile, celle de ramener la liste à cinq Canadiennes extraordinaires.

J’étais très fier de la liste que nous avons fournie au ministre. Cette liste était le résultat d’un processus de consultation très complet. Nous avons consulté les Canadiens et nous les avons écoutés. Je sais que ce nouveau billet de banque va nous inspirer tous, mais surtout les jeunes Canadiens. Ils vont avoir la certitude que les contributions des Canadiennes et des Canadiens sont reconnues et valorisées.

Je passe maintenant la parole au ministre.