Evaluating Real GDP Growth Forecasts in the Bank of Canada Monetary Policy Report

Disponible en format(s) : PDF

Accès au code : GitHub

La qualité des projections de la croissance du PIB réel depuis leur première parution dans le Rapport sur la politique monétaire de la Banque du Canada en 1997 est examinée dans cette étude. Au cours des dix dernières années, il est devenu de plus en plus courant pour les banques centrales de discuter publiquement de la performance de leurs projections. Notre évaluation porte sur les projections annuelles et sur le taux moyen des prévisions de croissance pour la période de deux ans qui forme l’horizon de la politique monétaire. Nous constatons que les projections du Rapport sont plus précises que celles d’un modèle naïf, et d’une qualité légèrement supérieure à celle des projections du consensus de prévisionnistes professionnels. La précision des prévisions annuelles du Rapport, qui est mesurée par la racine carrée de l’erreur quadratique moyenne (RCEQM), augmente, passant de 1,6 à 0,6 point de pourcentage, dès lors qu’une plus grande quantité de données est disponible. Pour les taux moyens des prévisions sur deux ans, la RCEQM est d’environ 1,0 point de pourcentage si l’on considère les projections faites en avril et en octobre. Nos résultats montrent que le biais présent dans les projections du Rapport n’est en général pas statistiquement significatif, tant pour les prévisions annuelles que pour les prévisions sur deux ans. Nous découvrons néanmoins une tendance à surestimer les taux de croissance au début du cycle de projection. Enfin, au début du cycle de projection, le Rapport prévoit correctement l’orientation de la croissance annuelle du PIB réel pratiquement 5 fois sur 10; en fin de cycle, cette proportion s’élève à 75 %. Quant au taux moyen des prévisions sur deux ans, le Rapport prévoit correctement l’orientation de la croissance environ 6 fois sur 10.