Reconciling Jaimovich-Rebelo Preferences, Habit in Consumption and Labor Supply

Disponible en format(s) : PDF

Dans cette note, nous étudions une fonction d’utilité qui dépend du temps de loisir et de la consommation, en tenant compte de la persistance des habitudes, et dont la forme a) est compatible avec une croissance équilibrée à long terme, b) permet d’atteindre les nombres d’heures travaillées constatés dans les données à l’état stationnaire et c) est conforme aux données microéconométriques relatives à l’élasticité de substitution  intertemporelle et à l’élasticité de l’offre de travail de Frisch. Nous appliquons les préférences proposées par Jaimovich et Rebelo et nos résultats mettent en évidence une contrainte sur le paramètre de préférence nécessaire pour faire concorder l’élasticité de Frisch à l’état stationnaire avec
les données. Cette contrainte entraîne une limite inférieure de l’élasticité de Frisch qui ne peut être conciliée avec les données empiriques en présence d’habitudes externes, mais l’introduction d’un écart entre le taux marginal de substitution consommation-loisir et la productivité marginale du travail résout le problème. Nous proposons également une mesure dynamique pour l’inverse de l’élasticité de Frisch et examinons ses propriétés cycliques.