Dans cette étude, nous examinons les effets des chocs de politique monétaire sur la participation des entreprises au marché de l’exportation. Nous élaborons à cette fin un modèle d’équilibre général dynamique et stochastique à deux pays dans lequel 1) des entreprises hétérogènes prennent des décisions prospectives quant à leur participation au marché de l’exportation et 2) les ajustements des prix sont échelonnés entre les entreprises et dans le temps. Nous montrons que, si un repli des taux d’intérêt et une dépréciation de la monnaie induits par une politique monétaire expansionniste aident à accroître la valeur de la participation au marché de l’exportation, les effets inflationnistes de la détente monétaire pèsent quant à eux sur la compétitivité de certaines entreprises, ce qui se traduit par une diminution de la participation de ces entreprises au marché de l’exportation. En revanche, les chocs de productivité positifs entraînent à la fois une dépréciation de la monnaie et une augmentation de la participation à ce marché. Il ressort de notre étude que, dans l’ensemble, la marge extensive est plus sensible à la compétitivité des prix des exportateurs qu’aux variations du taux de change et des taux d’intérêt.