Price Selection

Disponible en format(s) : PDF

Dernière mise à jour : mai 2020

Dans cette étude, nous proposons un moyen simple, qui ne recourt à aucun modèle, de mesurer la sélection des prix et sa contribution à la dynamique de l’inflation. La mesure proposée est fondée sur les covariations observées entre l’inflation et le niveau moyen à partir duquel les prix s’ajustent. Lorsque les prix s’ajustent à partir de niveaux relativement bas, les variations de prix sont supérieures à la moyenne, ce qui pousse l’inflation au-dessus de la moyenne. L’analyse de données microéconomiques détaillées sur les prix à la consommation au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada montre de façon concluante une forte sélection des prix pour les biens et les services. À un niveau désagrégé, la sélection des prix représente respectivement 37 %, 36 % et 28 % de la variance de l’inflation au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada. La sélection des prix est plus forte dans le cas des biens ayant des variations de prix moins fréquentes ou en moyenne plus prononcées. À un niveau agrégé, la sélection des prix est beaucoup plus faible. Ces observations peuvent être expliquées par un modèle multisectoriel à prix rigides relativement standard. Ce modèle montre qu’il existe une correspondance biunivoque entre notre mesure de la sélection des prix et le degré de non-neutralité monétaire.