Dans cette étude, j’examine comment le résultat de la persuasion dans un jeu bayésien dépend de l’information dont dispose un expéditeur. Pour ce faire, je considère un jeu dans lequel, avant que l’expéditeur ne transmette la moindre information, le concepteur est autorisé à limiter le contenu du signal le plus porteur d’information que l’expéditeur peut générer. Partant de l’hypothèse que chaque joueur est confronté à un choix binaire, je me penche sur les préférences arbitraires du concepteur et décris toutes les situations d’équilibre. Comme corollaire, je résous un problème pour déterminer comment maximaliser les bénéfices du destinataire en restreignant l’information du côté de l’expéditeur : chaque fois que le concepteur peut améliorer les bénéfices du destinataire en restreignant l’information que peut collecter l’expéditeur, l’issue optimale pour le destinataire correspond à une situation d’équilibre où le destinataire persuade l’expéditeur.