Nous dégageons des scénarios sur la conduite de la politique monétaire pour une banque centrale dotée d’un régime de ciblage de l’inflation. La crédibilité de la banque est endogène et dépend de sa capacité d’atteindre ses cibles dans le passé. Nous utilisons un cadre nouveau keynésien aux anticipations hétérogènes dont la rationalité est limitée. Nous constatons que la région des paramètres de politique monétaire permis est strictement plus grande que celle obtenue avec des anticipations rationnelles. Cependant, lorsque nous prenons en compte la borne du zéro du taux d’intérêt nominal, des spirales déflationnistes peuvent survenir d’elles-mêmes, selon la crédibilité de la banque centrale. Ces spirales  déflationnistes peuvent être évitées par l’adoption d’une cible d’inflation élevée et de mesures énergiques d’assouplissement monétaire.