L’intermédiation financière non bancaire, source de financement importante pour l’économie, est une solution de rechange utile au système bancaire traditionnel. Elle contribue à accroître l’efficience et la résilience du système financier tout en offrant plus de choix aux consommateurs en matière de services financiers. Contrairement au secteur bancaire, elle n’est pas assujettie à une réglementation prudentielle. La Banque du Canada surveille régulièrement les entités et les activités dites d’intermédiation financière non bancaire, qui peuvent présenter une source de risque systémique, surtout celles qui comprennent un important degré de transformation des échéances, de la liquidité et du crédit. Dans cette étude, nous synthétisons l’information découlant de nos activités de surveillance et tirons des observations de nouvelles sources de données.