Dans cette étude, je mets au point et estime un modèle d’investissement en capital fixe par des entreprises faisant face à des contraintes d’emprunt. En l’appliquant, j’obtiens les fonctions d’investissement dynamiquement optimales pour les entreprises soumises à des contraintes financières et pour celles qui ne le sont pas. Ces fonctions de décision sont ensuite utilisées pour déterminer, dans les données, la probabilité d’observer chaque régime d’investissement. Les paramètres structurels sont estimés au moyen de données sur le secteur manufacturier ukrainien recueillies entre 1993 et 1998. Je fournis des résultats empiriques quant au rôle que jouent les structures de marché et de propriété dans les décisions en matière d’investissement. Je décris aussi comment la participation des entreprises au commerce international et à des opérations non monétaires influe sur la probabilité qu’elles se heurtent à des contraintes financières, et quel sentier d’accumulation du capital fixe en découle. Les résultats de l’estimation sont utilisés pour décrire les conséquences qu’ont sur le bien être les contraintes financières présentes dans le secteur manufacturier de l’Ukraine.