Dans la présente note, j’utilise le cadre d’analyse de Charbonneau et Landry (2018) pour évaluer l’incidence directe des tensions commerciales actuelles sur les économies canadienne et mondiale, ainsi que les répercussions possibles en cas d’escalade dans un conflit commercial. Dans l’ensemble, mes résultats indiquent que l’incidence estimative des droits de douane existants sur le produit intérieur brut (PIB) réel demeure relativement faible, ce qui concorde avec les résultats de la littérature sur les gains découlant des échanges commerciaux. Toutefois, l’incidence sur le commerce est beaucoup plus grande. Une modeste intensification des tensions commerciales placerait les autorités monétaires canadiennes devant un dilemme en provoquant une hausse des prix et une chute du PIB réel. Ce dilemme serait plus grave si le Canada jouait un rôle actif dans le conflit commercial. Si les tensions commerciales augmentaient de façon plus marquée, les effets sur le Canada dépendraient de son accès au marché américain. Une hausse importante et plus généralisée des droits de douane pourrait avoir des répercussions considérables à l’échelle mondiale.