Monetary Policy and Government Debt Dynamics Without Commitment

Disponible en format(s) : PDF

Je démontre que l’échéance des titres de dette publique influe sur la conduite optimale des politiques monétaire et budgétaire en période de réduction de la dette publique. À l’aide d’un modèle de type néokeynésien, j’étudie un jeu dynamique dans lequel il y a absence d’engagement des autorités monétaire et budgétaire, et dans lequel je caractérise les incitations qui déterminent le choix des taux d’intérêt. L’émission d’obligations à long terme rend les budgets du gouvernement moins sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt. Par conséquent, une diminution de la dette publique attribuable à un manque d’engagement est associée à une politique monétaire restrictive. De plus, la longue échéance des obligations ralentit le rythme de réduction de la dette, qui atteint le taux conforme aux données empiriques existantes sur la persistance de la dette publique. Enfin, la longue échéance des obligations réduit la perte de bien-être associée à la diminution de la dette.