Dans cette étude, nous analysons la structure de marché du secteur bancaire canadien à l’échelle des codes postaux. Plus particulièrement, nous étudions l’effet de la concentration géographique et industrielle sur la densité des succursales bancaires. Notre analyse se sert d’un nouvel ensemble de données sur l’emplacement des succursales au Canada, qui couvre la période de 2008 à 2018.

Nous employons un modèle de panel spatial à effets fixes à deux voies qui tient compte des retombées sur les zones de code postal adjacentes. Ce modèle englobant nous permet de dissocier les effets de la structure de marché sur une région en particulier de ses retombées sur les régions adjacentes.

Notre principale conclusion est que la structure de marché et la densité des succursales bancaires ne sont pas corrélées. Toutefois, nous constatons que la densité des succursales est fortement corrélée aux caractéristiques socioéconomiques d’un territoire de code postal. Nous notons également que les cinq grandes banques ont tendance à éviter les marchés qui sont dominés par les petites banques et les coopératives de crédit. De la même façon, les petites banques et les coopératives de crédit évitent les marchés où les cinq grandes banques sont très présentes.