Bank Runs, Bank Competition and Opacity

Disponible en format(s) : PDF

Comment la concurrence sur le marché des dépôts et les choix des banques quant à leur niveau de transparence influent-ils sur la stabilité du secteur financier? Nous proposons un modèle dans lequel ces deux éléments (concurrence et choix) interagissent et influencent les décisions de retrait des investisseurs ainsi que le niveau de détresse des banques (autrement dit, la probabilité qu’elles ne soient pas en mesure de rembourser leurs dettes). Le modèle montre comment les mesures qui régissent la concurrence et la transparence bancaires ont une incidence sur la stabilité financière.

Les banques doivent faire des compromis au moment de déterminer leur niveau de transparence, c’est-à-dire la quantité d’information qu’elles entendent fournir relativement à leurs portefeuilles de placements. D’une part, une grande transparence réduit les retraits coûteux par les investisseurs lorsque la banque est solvable, ceux-ci ayant de meilleurs renseignements sur le rendement des placements de la banque. D’autre part, une grande transparence procure plus d’information aux concurrents, qui sont alors plus susceptibles d’entrer sur le marché et de faire baisser la valeur des bénéfices futurs de la banque.

Nous montrons que les politiques visant à accroître la concurrence bancaire font augmenter les taux de rémunération des dépôts, ce qui favorise les retraits et l’instabilité. Les politiques visant à accroître la transparence du secteur bancaire peuvent elles aussi alimenter l’instabilité. Cela s’explique ainsi : lorsque les banques sont plus transparentes, elles sont incitées à augmenter les taux de rémunération des dépôts, ce qui favorise les retraits et hausse le niveau de détresse.