Firm Inattention and the Efficacy of Monetary Policy: A Text-Based Approach

Disponible en format(s) : PDF

Au moment de prendre des décisions sur la production et l’établissement des prix, les responsables d’entreprises ne disposent peut-être pas des ressources nécessaires pour suivre et interpréter les nouvelles macroéconomiques et y réagir. Malgré l’importance potentielle pour une entreprise de prêter attention à de telles nouvelles, du point de vue de ses résultats financiers, l’évaluation empirique de cette importance pose un défi. La raison : l’attention est une variable difficile à observer et à quantifier.

Nous élaborons un nouvel indicateur de l’attention portée par les entreprises aux informations macroéconomiques en nous basant sur les relevés annuels que les sociétés ouvertes soumettent à la US Securities and Exchange Commission. Nous nous servons ensuite de cet indicateur pour déterminer l’ampleur des coûts de l’information dans un modèle intégrant des entreprises rationnellement inattentives. Nous montrons que la production des entreprises inattentives réagit davantage à la politique monétaire que celle des entreprises attentives.

Cette étude fournit certains des premiers éléments probants sur l’importance de l’attention accordée par les entreprises aux informations macroéconomiques. Même si la plupart des entreprises semblent soit toujours prêter attention aux nouvelles macroéconomiques, soit ne jamais le faire, nous constatons qu’elles sont plus nombreuses à s’y intéresser en période de récession. Quand elles s’intéressent aux interventions de la banque centrale pendant une récession, la détente monétaire a une plus faible incidence sur leur production.