Données sur les scénarios de transition climatique étudiés

Données sur les scénarios de transition climatique étudiés
Télécharger le jeu complet de données en format CSV, JSON et XML.

En novembre 2020, la Banque du Canada a lancé un projet pilote en collaboration avec le Bureau du surintendant des institutions financières afin de mieux comprendre les risques liés aux changements climatiques pesant sur l’économie et le système financier. Le projet consistait notamment à élaborer un ensemble de scénarios de transition climatique adaptés au Canada pour explorer différentes avenues compatibles avec l’atteinte de cibles climatiques.

Les scénarios climatiques ne visent pas à faire des prévisions ni à tenir compte de toutes les éventualités. Ils servent plutôt à explorer diverses trajectoires de transition plausibles, mais intentionnellement défavorables, qui sont nécessaires pour atteindre des cibles climatiques particulières. Les scénarios, axés exclusivement sur les risques associés à la transition climatique, visent à analyser diverses conséquences potentiellement déstabilisatrices pour l’économie et le système financier. L’évaluation des risques physiques liés aux changements climatiques et de leur interaction avec les risques de transition est tout aussi importante, mais devra faire l’objet d’une étude ultérieure.

Voici les quatre scénarios climatiques retenus (graphique 1) :

  • Scénario de référence (politiques de 2019) – scénario de référence intégrant les politiques climatiques mondiales en place à la fin de 2019
  • Intervention immédiate (sous 2 °C) – politiques immédiates pour contenir le réchauffement mondial moyen en dessous de 2 °C
  • Intervention différée (sous 2 °C) – politiques différées pour contenir le réchauffement mondial moyen en dessous de 2 °C
  • Carboneutralité en 2050 (1,5 °C) – politiques immédiates plus ambitieuses pour limiter le réchauffement mondial moyen à 1,5 °C; comprend les engagements actuels de certains pays à atteindre la carboneutralité

Graphique 1 : Émissions mondiales de gaz à effet de serre


Les scénarios décrivent l’évolution de l’économie mondiale tout au long de ces trajectoires plausibles, résumée à huit régions du monde et à dix secteurs à fortes émissions (tableau 1). L’ensemble de données fournit d’importantes informations sectorielles, notamment sur l’activité économique, l’utilisation de l’énergie et les émissions.

Tableau 1 : Couverture des scénarios sur le plan géographique et sectoriel

Pays ou région Sectors
Afrique Agriculture
Canada Charbon
Chine Électricité
États-Unis Élevage
Europe Foresterie
Inde Gaz
Japon Industries énergivores
Reste du monde Pétrole
Produits pétroliers raffinés
Transport commercial

L’estimation du prix théorique du carbone reflète les politiques climatiques implicites que doit adopter le gouvernement pour concrétiser la réduction prédéterminée des émissions dans les scénarios (graphique 2). L’évolution du prix du carbone indiquée dans chaque scénario peut différer de celle avancée par le gouvernement.

Graphique 2 : Prix théorique du carbone pondéré en fonction du PIB mondial


Le graphique 3 illustre l’utilisation mondiale d’énergie primaire par source dans chaque scénario. Deux grandes tendances se dessinent dans les scénarios de réduction des émissions :

  • Les secteurs investissent pour accroître leur efficience énergétique, ce qui réduit la demande mondiale d’énergie jusqu’au milieu du siècle.
  • La composition de la demande d’énergie change afin de faciliter la transition.

Le graphique 4 illustre la production mondiale d’électricité par source dans chaque scénario. Deux tendances ressortent :

  • La composition de l’électricité produite évolue tout au long de la transition, les politiques climatiques favorisant les investissements dans les technologies à plus faibles émissions.
  • À mesure que le secteur de l’électricité diminue ses émissions, d’autres secteurs font davantage appel à ses produits. C’est le processus d’électrification.

Le graphique 5 illustre les émissions mondiales selon les secteurs et les scénarios, démontrant que chaque secteur a un rôle à jouer dans la réduction des émissions pour atteindre les cibles climatiques.

Pour faciliter l’évaluation des risques financiers, les résultats attendus des scénarios sont exprimés en incidences financières sectorielles. Les scénarios mesurent différentes composantes du revenu net, mettant en évidence les variations des coûts directs des émissions, des coûts indirects, des dépenses d’investissement et des revenus (graphique 6). Ces effets combinés sur les composantes du revenu net montrent l’impact de la transition sur un secteur dans son ensemble.

Chart 6: Illustrative evolution of the components of net income, percent change from baseline

2020 2050 2030 2040 Revenu net Revenus d’investissement Dépenses Coûts indirects des émissions Coûts directs

Revenu net = revenus - coûts directs des émissions - coûts indirects - dépenses d’investissement

En plus des informations sectorielles, les scénarios fournissent des données macroéconomiques importantes liées à ces trajectoires de transition. Les données portent principalement sur le Canada et les États-Unis en raison de l’exposition importante du secteur financier canadien à ces régions.