Notes sur les indicateurs de vulnérabilités financières

Voici une présentation détaillée des indicateurs relatifs aux vulnérabilités financières que sont le niveau élevé d’endettement des ménages et les prix élevés des logements.

Indicateurs relatifs au niveau élevé d’endettement des ménages

Caractéristiques des prêts hypothécaires octroyés

Les données incluent les prêts consentis par des institutions financières sous réglementation fédérale pour l’acquisition d’un logement ou un refinancement hypothécaire.

Les prêts hypothécaires dont le rapport prêt-valeur (RPV) est supérieur à 80 % doivent être assurés, mais pas ceux dont le RPV est de 80 % ou moins. Une faible proportion de ceux-ci l’est tout de même, mais cela n’a pas d’incidence notable sur la série illustrée. De plus, si un prêt hypothécaire non assuré répond aux normes d’assurance, le prêteur peut l’assurer par portefeuille après l’octroi. Cependant, pour les besoins des présents indicateurs, un prêt est considéré comme assuré seulement si une assurance est souscrite au moment où il est octroyé.

Le nombre de prêts hypothécaires octroyés correspond au total octroyé chaque trimestre (non annualisé).

Dans le graphique, les taux hypothécaires à compter de mars 2017 correspondent à la médiane des meilleurs taux hypothécaires de chaque prêteur, tels qu’offerts par des courtiers et compilés par Lender Spotlight. Ceux d’avant mars 2017 correspondent quant à eux à la moyenne des meilleurs taux hypothécaires pour prêts à ratio élevé recueillis par la Banque du Canada sur les sites Web de six courtiers individuels : Alliance Hypothécaire, Invis, Super Brokers (CanEquity), Centres hypothécaires Dominion, Select Mortgage Corporation et MonsterMortgage.ca.

Le personnel de la Banque du Canada désaisonnalise le nombre de prêts hypothécaires octroyés selon la méthode X-13. Les autres séries de données ne sont pas désaisonnalisées.

Sources de données :

  • Données autres que les taux hypothécaires – relevés réglementaires des banques canadiennes et calculs de la Banque du Canada
  • Taux hypothécaires – Lender Spotlight, sites Web de courtiers et calculs de la Banque du Canada

Ratio prêt-revenu

Le ratio prêt-revenu est fondé sur les données fournies au moment de la demande de prêt hypothécaire. Le revenu est celui ayant été utilisé pour déterminer l’admissibilité de l’emprunteur.

Les données ventilées par type d’acheteur incluent les prêts consentis par des institutions financières sous réglementation fédérale pour l’acquisition d’un logement. Toutes les autres incluent en plus les prêts pour un refinancement hypothécaire consentis par ces institutions.

Les prêts hypothécaires dont le rapport prêt-valeur (RPV) est supérieur à 80 % doivent être assurés, mais pas ceux dont le RPV est de 80 % ou moins. Une faible proportion de ceux-ci l’est tout de même, mais cela n’a pas d’incidence notable sur la série illustrée. Si un prêt hypothécaire non assuré répond aux normes d’assurance, le prêteur peut l’assurer par portefeuille après l’octroi. Cependant, pour les besoins des présents indicateurs, un prêt est considéré comme assuré seulement si une assurance est souscrite au moment où il est octroyé.

Il y a trois types d’acheteurs : les accédants à la propriété, les acheteurs déjà propriétaires et les investisseurs (définis dans Khan et Xu, 2022). Le pourcentage des nouveaux prêts hypothécaires octroyés à chaque type d’acheteur ne tient compte que des prêts consentis pour l’acquisition d’un logement (les refinancements hypothécaires sont exclus) par les huit prêteurs dont les chiffres figurent dans les ensembles de données de TransUnion et les relevés réglementaires.

Afin de protéger la vie privée des Canadiens, TransUnion n’a fourni aucun renseignement personnel à la Banque. L’ensemble de données de TransUnion a été anonymisé, c’est-à-dire qu’il ne comprend aucun renseignement permettant d’identifier une personne en particulier (nom, numéro d’assurance sociale, adresse).

Les séries de données ne sont pas désaisonnalisées.

Sources de données : relevés réglementaires soumis par les banques canadiennes, TransUnion et calculs de la Banque du Canada

Rapport prêt-valeur

Le rapport prêt-valeur (RPV) est mesuré au moment de la demande de prêt hypothécaire.

Les données ventilées par type d’acheteur incluent les prêts consentis par des institutions financières sous réglementation fédérale pour l’acquisition d’un logement. Toutes les autres incluent en plus les prêts pour un refinancement hypothécaire consentis par ces institutions.

On présente le RPV moyen plutôt que le RPV médian en raison des importants regroupements de valeurs autour de 65 %, 80 % et 95 %.

Il y a trois types d’acheteurs : les accédants à la propriété, les acheteurs déjà propriétaires et les investisseurs (définis dans Khan et Xu, 2022). Le pourcentage des nouveaux prêts hypothécaires octroyés à chaque type d’acheteur ne tient compte que des prêts consentis pour l’acquisition d’un logement (les refinancements hypothécaires sont exclus) par les huit prêteurs dont les chiffres figurent dans les ensembles de données de TransUnion et les relevés réglementaires.

Afin de protéger la vie privée des Canadiens, TransUnion n’a fourni aucun renseignement personnel à la Banque. L’ensemble de données de TransUnion a été anonymisé, c’est-à-dire qu’il ne comprend aucun renseignement permettant d’identifier une personne en particulier (nom, numéro d’assurance sociale, adresse).

Les séries de données ne sont pas désaisonnalisées.

Sources de données : relevés réglementaires soumis par les banques canadiennes, TransUnion et calculs de la Banque du Canada

Ratio du service de la dette hypothécaire

Le ratio du service de la dette hypothécaire est mesuré au moment de la demande de prêt hypothécaire. Il correspond au versement hypothécaire mensuel (en supposant que les intérêts sont composés semi-annuellement et que l’emprunteur a opté pour des versements mensuels) divisé par le revenu utilisé pour déterminer l’admissibilité de l’emprunteur.

Les données ventilées par type d’acheteur incluent les prêts consentis par des institutions financières sous réglementation fédérale pour l’acquisition d’un logement. Toutes les autres incluent en plus les prêts pour un refinancement hypothécaire consentis par ces institutions.

Les prêts hypothécaires dont le rapport prêt-valeur (RPV) est supérieur à 80 % doivent être assurés, mais pas ceux dont le RPV est de 80 % ou moins. Une faible proportion de ceux-ci l’est tout de même, mais cela n’a pas d’incidence notable sur la série illustrée. Si un prêt hypothécaire non assuré répond aux normes d’assurance, le prêteur peut l’assurer par portefeuille après l’octroi. Cependant, pour les besoins des présents indicateurs, un prêt est considéré comme assuré seulement si une assurance est souscrite au moment où il est octroyé.

Il y a trois types d’acheteurs : les accédants à la propriété, les acheteurs déjà propriétaires et les investisseurs (définis dans Khan et Xu, 2022). Le pourcentage des nouveaux prêts hypothécaires octroyés à chaque type d’acheteur ne tient compte que des prêts consentis pour l’acquisition d’un logement (les refinancements hypothécaires sont exclus) par les huit prêteurs dont les chiffres figurent dans les ensembles de données de TransUnion et les relevés réglementaires.

Afin de protéger la vie privée des Canadiens, TransUnion n’a fourni aucun renseignement personnel à la Banque. L’ensemble de données de TransUnion a été anonymisé, c’est-à-dire qu’il ne comprend aucun renseignement permettant d’identifier une personne en particulier (nom, numéro d’assurance sociale, adresse).

Les séries de données ne sont pas désaisonnalisées.

Sources de données : relevés réglementaires soumis par les banques canadiennes, TransUnion et calculs de la Banque du Canada

Retards de paiement des ménages

Afin de protéger la vie privée des Canadiens, TransUnion n’a fourni aucun renseignement personnel à la Banque. L’ensemble de données de TransUnion a été anonymisé, c’est-à-dire qu’il ne comprend aucun renseignement permettant d’identifier une personne en particulier (nom, numéro d’assurance sociale, adresse).

Sources de données : TransUnion et calculs de la Banque du Canada

Indicateurs relatifs aux prix élevés des logements

Activité et prix sur le marché des reventes

Toutes les séries de données sont désaisonnalisées par L’Association canadienne de l’immobilier (ACI). Les valeurs ne peuvent pas être téléchargées, conformément à l’accord de licence entre la Banque du Canada et l’ACI.

Sources de données : L’Association canadienne de l’immobilier et calculs de la Banque du Canada

Types d’acheteurs détenant un prêt hypothécaire

Il y a trois types d’acheteurs : les accédants à la propriété, les acheteurs déjà propriétaires et les investisseurs (définis dans Khan et Xu, 2022). Le pourcentage des nouveaux prêts hypothécaires octroyés à chaque type d’acheteur ne tient compte que des prêts consentis pour l’acquisition d’un logement (les refinancements hypothécaires sont exclus) par les huit prêteurs dont les chiffres figurent dans les ensembles de données de TransUnion et les relevés réglementaires.

En général, ces chiffres comprennent les chalets et autres propriétés récréatives ainsi que les logements achetés pour des opérations d’achat-revente. Ils excluent les achats effectués par des acheteurs étrangers (sauf si l’achat est fait au moyen d’un prêt hypothécaire souscrit auprès d’une institution financière canadienne sous réglementation fédérale), les achats au comptant et les opérations financées par un prêt hypothécaire octroyé par un prêteur sous réglementation provinciale, non réglementé ou privé.

Les séries de données ne sont pas désaisonnalisées, mais sont exprimées sous la forme d’une moyenne mobile sur douze mois, ce qui élimine généralement toute tendance saisonnière.

Afin de protéger la vie privée des Canadiens, TransUnion n’a fourni aucun renseignement personnel à la Banque. L’ensemble de données de TransUnion a été anonymisé, c’est-à-dire qu’il ne comprend aucun renseignement permettant d’identifier une personne en particulier (nom, numéro d’assurance sociale, adresse).

Sources de données : relevés réglementaires soumis par les banques canadiennes, TransUnion et calculs de la Banque du Canada

Opérations d’achat-revente

Les séries de données ne sont pas désaisonnalisées, mais sont exprimées sous la forme d’une moyenne mobile sur douze mois, ce qui élimine généralement toute tendance saisonnière.

Sources de données : Teranet, Banque Nationale et calculs de la Banque du Canada

Attentes relatives aux prix des logements

Ces indicateurs sont fondés sur les résultats de l’enquête sur les attentes des consommateurs au Canada menée tous les trimestres par la Banque du Canada.

Les séries de données ne sont pas désaisonnalisées.

Sources de données : Banque du Canada et calculs de la Banque du Canada

Bibliographie

Khan, M., et Y. Xu (2022). Demande de logements au Canada : une méthode novatrice de catégorisation des acheteurs détenant un prêt hypothécaire, note analytique du personnel 2022-1, Banque du Canada.