Instrument de politique monétaire

Définitions

Taux cible du financement à un jour:

Ce taux indique aux grandes institutions financières à quel taux d'intérêt moyen la Banque désire qu'elles se prêtent des fonds pour une durée d'un jour. Les modifications que la Banque apporte au taux cible du financement à un jour se répercutent généralement sur les autres taux d'intérêt, notamment les taux hypothécaires et les taux de base des prêts des banques commerciales.

Le taux cible du financement à un jour constitue le meilleur point de comparaison entre les taux d'intérêt directeurs du Canada et ceux d'autres pays. Il se compare au taux cible des fonds fédéraux de la Réserve fédérale américaine, au taux des prises en pension à deux semaines de la Banque d'Angleterre et au taux acheteur minimal des opérations de refinancement (taux des prises en pension) de la Banque centrale européenne.

NOTA Le taux cible du financement à un jour correspond toujours au point médian de la fourchette opérationnelle de la Banque. Cette fourchette de 50 points de base (c'est-à-dire un demi-point de pourcentage) est celle que la Banque utilise pour le taux du financement à un jour. La limite supérieure de la fourchette correspond au taux officiel d'escompte, soit le taux que la Banque du Canada applique aux avances qu'elle accorde aux institutions financières dans le cadre du STPGV; la limite inférieure est le taux auquel la Banque rémunère les encaisses que ces institutions tiennent jusqu'au lendemain au sein du STPGV.

Taux du financement à un jour; taux des fonds à un jour

Taux auquel les principaux acteurs du marché monétaire empruntent et prêtent des fonds à un jour.

Il s'agit d'une estimation faite par la Banque du Canada. Cette mesure comprend le taux du financement obtenu par les principaux négociants du marché monétaire sous forme d'opérations générales de nantissement, notamment de pensions spéciales conclues avec la Banque du Canada, et sous forme de prêts à vue et de swaps de devises. Avant 1996, toutes les opérations de pension étaient exclues à l'exception de celles qui étaient négociées directement avec la Banque du Canada. Ces dernières sont prises en compte dans les calculs depuis 1995.