La réduction proportionnelle de la production est une pratique courante des cartels. Nous élaborons une méthode de calcul qui quantifie ces réductions en fonction d’un point d’équilibre de référence établi à partir de scénarios et faisons un lien avec un paramètre traditionnel de conduite. La mesure que nous obtenons est continue et peut être intuitivement interprétée comme une mesure du degré de collusion. Elle s’insère dans les modèles proposés par d’autres auteurs. En outre, avec cette approche, et à l’aide de données de panel court provenant d’entreprises, nous répondons à la critique de Cort (1999) en estimant le degré de collusion variable dans le temps et en exploitant l’hétérogénéité a posteriori des firmes. Pour illustrer le fonctionnement de notre méthode, nous utilisons les données du comité conjoint de direction du cartel du chemin de fer.