Dans la présente étude, les auteurs répètent puis élargissent les travaux économétriques effectués par Forrin (1991) et par Cozier et Wilkinson (1991) sur la dynamique liant la production et l'inflation au Canada, espérant ainsi concilier les conclusions divergentes auxquelles ceux-ci sont parvenus. Selon Fortin, le marché du travail au Canada a montré des signes d' hystérèse entre 1973 et 1990, tandis que Cozier et Wilkinson rejettent cette hypothèse pour la période 1964-1988. Les auteurs de la présente étude ont pris le parti d'estimer d'autres spécifications des équations clés présentées par ces chercheurs, de manière à isoler les principaux facteurs contribuant a leur divergence de vues. Ils analysent ensuite l'information supplémentaire ainsi obtenue et constatent que les résultats invalidant l'hypothèse d'hystérèse du marché du travail au Canada sont beaucoup plus robustes que ceux qui l'appuient. En terminant, les auteurs signalent certaines questions qui demeurent autour de cette problématique.