Decomposing U.S. Nominal Interest Rates into Expected Inflation and Ex Ante Real Interest Rates Using Structural VAR Methodology

Disponible en format(s) : PDF

Dans cette étude, la méthode structurelle d'autorégression vectorielle est utilisée pour décomposer le taux d'intérêt nominal aux États-Unis en une composante d'inflation anticipée et en une composante de taux d'intérêt réel ex ante. Pour identifier les chocs d'inflation anticipée et de taux d'intérêt réel ex ante, l'auteur fait l'hypothèse que le taux d'intérêt nominal et le taux d'inflation anticipé sont cointégrés (1,1) et que le taux d'intérêt réel est stationnaire. L'auteur constate que tant les modifications des anticipations d'inflation que les variations du taux d'intérêt réel ex ante aident grandement à expliquer les fluctuations des taux des obligations à 1 an et à 10 ans du gouvernement des États-Unis. Il constate aussi que, si la hausse des taux des obligations à 1 an et à 10 ans observée au cours des années 70 et au début des années 80 tenait principalement à des anticipations inflationnistes plus fortes, l'essentiel des fluctuations de ces taux en 1994 et au cours du premier semestre de 1995 semble résulter des variations du taux d'intérêt réel ex ante.