Fads or Bubbles?

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs de l'étude ont recours à une nouvelle approche empirique, fondée sur l'emploi de méthodes de régression avec changement de régime, en vue de différencier deux modèles d'évaluation des actifs, soit le modèle des bulles et le modèle des engouements. À l'aide d'une version élargie du modèle de Blanchard et Watson (1982), ils montrent comment la présence de bulles stochastiques peut provoquer un changement de régime de la courbe de rendement des valeurs boursières. Ils démontrent par ailleurs que, si on part de l'hypothèse que l'hétéroscédasticité varie selon l'état, le modèle de Cutler, Poterba et Summers (1991) relatif aux engouements peut également déboucher sur un changement de régime. Le modèle des bulles se distingue du modèle des engouements sur deux points importants. Premièrement, il repose sur l'hypothèse que les rendements sont tirés de deux régimes distincts. Deuxièmement, il postule que les écarts observés par rapport au prix fondamental aident à prévoir les changements de régime. Les résultats obtenus par les auteurs au moyen de données américaines couvrant la période 1926-1989 appuient le modèle des engouements même si on laisse varier les taux d'accroissement attendus des dividendes et les taux d'actualisation attendus. En revanche, les restrictions qu'il faut imposer à un modèle général de régression avec changement de régime pour qu'il se ramène au modèle des engouements sont rejetées. Ce rejet tend à accréditer le modèle des bulles, bien que les restrictions que ce dernier suppose ne soient pas toutes corroborées par les données.

Aussi publié sous le titre :

Empirical Economics (0377-7332)
Mars 2002, vol. 27, no 2, p. 335-362