Une nouvelle méthode d'estimation de l'écart de production et son application aux États-Unis, au Canada et à l'Allemagne

Disponible en format(s) : PDF

Nous présentons dans cette étude une nouvelle méthode d'identification de l'écart de production basée sur l'estimation de modèles autorégressifs multivariés (VAR). Nous y comparons cette approche, qui implique l'utilisation de restrictions permettant d'identifier des chocs structurels ayant un effet transitoire sur la production mais affectant la tendance de l'inflation, à la méthode de décomposition proposée par Blanchard et Quah (1989). Nous y présentons également des applications basées sur l'estimation de modèles VAR des économies canadienne, américaine et allemande. Nous observons notamment que les chocs qui influencent la production de façon transitoire rendent compte de l'essentiel de la variance de l'inflation dans ces trois économies, ce qui donne à penser que l'hypothèse de neutralité de long terme par rapport à la production des chocs influençant l'inflation est une bonne approximation. Nous trouvons aussi que ce n'est qu'une faible part de la variance de la production qui explique les changements de tendance de l'inflation. En outre, nous estimons des modèles indicateurs simples de l'inflation afin d'évaluer l'information contenue dans les estimations des écarts de production et qui sert à expliquer les pressions inflationnistes. Les résultats obtenus semblent prometteurs pour la méthode proposée.