Identifying Policy-makers' Objectives: An Application to the Bank of Canada

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs proposent une nouvelle façon de tester les hypothèses formulées au sujet des cibles visées par les autorités monétaires et appliquent leur test au cas canadien. Si, par exemple, l'instrument d'intervention de la Banque du Canada est le taux d'intérêt, que celle-ci vise un taux d'inflation de 2 % et que le taux d'intérêt met huit trimestres à agir sur le taux d'inflation, les écarts de l'inflation observée par rapport à la cible devraient être imprévisibles et ne pas être corrélés avec l'information, retardée de huit trimestres, à la disposition des autorités monétaires. Cette façon de procéder implique que l'on ne pourrait se fier aux tests empiriques servant à vérifier l'effet de causalité de la politique monétaire sur l'inflation. Selon les résultats du test effectué par les auteurs, un changement important serait en effet survenu dans les objectifs de la Banque du Canada à peu près au moment où cette dernière a annoncé l'établissement de cibles explicites en matière d'inflation.

Aussi publié sous le titre :

Revue canadienne d’économique (0165-1765)
Mai 2002, vol. 35, no 2, p. 239-256