Les auteurs font un survol de la littérature consacrée au plancher limitant le taux d'intérêt nominal à zéro. Les questions sur lesquelles ils se penchent vont des conditions dans lesquelles le taux nominal peut tomber à zéro aux mesures à envisager pour prévenir un scénario de ce genre ou faire remonter le taux au-dessus de zéro le cas échéant. Les auteurs passent en revue les résultats présentés jusqu'ici pour divers pays et différentes périodes ainsi que les études des chercheurs qui se servent de modèles dans un cadre de simulation pour étudier la question. On semble s'entendre sur le fait que la probabilité que le taux nominal se heurte à la valeur plancher de zéro est relativement faible, surtout si la cible établie par les autorités monétaires en matière d'inflation est d'au moins 2 %. Les analyses fondées sur l'utilisation de modèles indiquent que cette probabilité augmente à un rythme croissant lorsque la cible d'inflation diminue. Un certain nombre de mises en garde s'imposent au sujet des conclusions à tirer de ces travaux en ce qui concerne le Canada, vu le petit nombre de cas où le taux nominal est descendu à zéro dans le passé, les dangers que présente l'emploi de données (ou de paramètres) dérivant de différents régimes monétaires, le peu d'études qui mettent à contribution des données canadiennes et le rôle incertain de la crédibilité.