Les auteurs proposent une nouvelle méthodologie en vue d'étudier la façon dont les crises modifient les relations entre variables financières. Ils examinent deux sources possibles de hausse de la covariation entre les marchés durant les périodes de forte variance : la transmission des grands chocs communs par l'entremise des liens normaux entre marchés et la modification structurelle du mécanisme de propagation des chocs entre marchés (phénomène appelé en anglais shift contagion). La méthode utilisée présente trois caractéristiques importantes : i) les périodes de forte et de faible variance sont déterminées par le modèle plutôt que de façon exogène; ii) il n'est pas nécessaire de connaître les marchés où la crise prend naissance; iii) la méthode fournit un test sans équivoque de la contagion liée à une modification structurelle. L'analyse bivariée de la corrélation des rendements incite à penser que ce type de contagion s'observe sur les marchés des changes des économies développées mais non sur les marchés obligataires des économies émergentes.

Aussi publié sous le titre :

Detecting shift-contagion in currency and bond markets
Journal of International Economics (0022-1996)
Mars 2006, vol. 68, no 2, p. 409-423