Estimating Policy-Neutral Interest Rates for Canada Using a Dynamic Stochastic General-Equilibrium Framework

Disponible en format(s) : PDF

En comparant le taux d'intérêt à court terme — qui est l'outil privilégié d'intervention de la banque centrale — à une estimation de sa valeur d'équilibre, il est possible d'obtenir des indications utiles pour la conduite de la politique monétaire de même qu'une mesure commode de son orientation. L'écart de taux d'intérêt réels, soit la différence entre le taux d'équilibre réel et le taux établi par la banque centrale, peut ainsi jouer le rôle d'indicateur avancé des pressions inflationnistes ou déflationnistes à venir. À l'aide d'un modèle dynamique d'équilibre général stochastique à prix rigides, les auteurs estiment le niveau d'équilibre du taux d'intérêt canadien. Ils suivent rigoureusement la méthodologie de Neiss et Nelson (2003) pour mesurer l'écart de taux observé au Canada. D'après leurs résultats, cet écart peut apporter aux autorités monétaires un précieux complément d'information et est un bon indicateur de l'évolution future de la production et de l'inflation. Les auteurs constatent également que leurs mesures de l'écart de taux réels se comportent aussi bien que l'écart de rendement, un indicateur courant de l'orientation de la politique monétaire qui est présumé bien renseigner sur le niveau futur de l'activité économique.

Publication :

Schweizerische Zeitschrift fur Volkswirtschaft und Statistik/Swiss Journal of Economics and Statistics (0303-9692), Swiss Society of Economics and Statistics (SSES)
Mars 2004, vol. 140, no 1, p. 89-126