L'inflation est égale au produit d'une marge extensive, correspondant àà la proportion d'articles dont le prix est rajusté, par une marge intensive, qui reflète la valeur moyenne des rajustements observés. La variance de l'inflation au fil du temps peut se décomposer en ces deux éléments. La marge extensive joue un rôle important dans de nombreux modèles d'établissement des prix qui dépendent de l'état de la nature, alors que la marge intensive est la seule source de variation de l'inflation dans les modèles probabilistes intégrant des contrats échelonnés de prix. Les auteurs utilisent les microdonnées que le Bureau of Labor Statistics des états-Unis recueillent sur les prix àà la consommation pour décomposer la variance mensuelle de l'inflation entre 1988 et 2003. Ils constatent que celle-ci est déterminée àà environ 95 % par les fluctuations de l'amplitude moyenne des variations de prix (la marge intensive). Lorsque les paramètres d'un modèle bien connu qui dépend de l'état de la nature sont calés sur cette décomposition de la variance empirique, les profils de réaction obtenus sont très voisins de ceux que l'on observe dans les modèles probabilistes àà contrats échelonnés de prix.

Publication :

Quarterly Journal of Economics (0033-5533)
Août 2008, vol. 123, no 3, p. 863-904