Order Submission: The Choice between Limit and Market Orders

Disponible en format(s) : PDF

Sur la plupart des marchés financiers, les investisseurs peuvent placer aussi bien des ordres à cours limité que des ordres au mieux, mais les raisons de leur choix ne sont pas toujours claires. Les auteurs cherchent à établir empiriquement comment la durée séparant les ordres passés, l'état du carnet d'ordres et l'incertitude des prix influent sur le rythme auquel se succèdent les ordres à cours limité et les ordres au mieux. Ils ont recours à un modèle de durée conditionnelle autorégressive asymétrique pour mesurer le laps de temps susceptible de s'écouler entre les ordres de chaque type. Ils constatent que le nombre d'ordres au mieux exécutés, tout comme les variations du degré d'incertitude des prix et de profondeur du marché, a une incidence sur les flux des deux types d'ordres. Une fois ces facteurs pris en compte, les auteurs observent aussi des différences de comportement en début et en fin de séance, ainsi qu'en présence d'événements inattendus qui sont peut-être liés à l'arrivée d'informations sur le marché. En règle générale, les opérateurs font davantage appel à l'ordre au mieux quand le risque d'exécution des ordres à cours limité est élevé et à l'ordre à cours limité quand le risque de variations de prix inattendues est grand.

Aussi publié sous le titre :

The submission of limit orders or market orders: The role of timing and information in the Reuters D2000-2 system
Journal of International Money and Finance (0261-5606)
Novembre 2008, vol. 27, no 7, p. 1056-1073