Les auteurs montrent comment la théorie du contrôle optimal permet d'élaborer des politiques optimales temporellement cohérentes en équilibre markovien parfait à l'aide de modèles d'équilibre général dynamiques non linéaires, dans la lignée des résultats obtenus par Cohen et Michel (1988) à partir de modèles dynamiques linéaires où la fonction-objectif est de forme quadratique. Les multiplicateurs de Lagrange du problème de maximisation des agents du secteur privé sont remplacés par des fonctions flexibles des variables d'état de la période en cours dans le problème de maximisation du bien-être collectif. À l'équilibre, ces fonctions se vérifient jusqu'à un degré quelconque d'approximation. Elles peuvent être résolues numériquement à l'aide de méthodes de perturbation ou de projection. Les auteurs illustrent l'emploi de leur technique au moyen d'un modèle stochastique formalisant le niveau optimal des dépenses publiques.

Publication :

Journal of Economic Dynamics and Control (0165-1889)
Octobre 2010, vol. 34, no 10, p. 2215-2228