Examining Simple Joint Macroeconomic and Term-Structure Models: A Practitioner's Perspective

Disponible en format(s) : PDF

Le but premier des auteurs est de comparer entre eux différents modèles qui formalisent à la fois la dynamique de la structure des taux d'intérêt et celle de l'économie. Des six modèles qu'ils considèrent, trois s'inspirent des recherches de Diebold et Li (2003) et d'une généralisation du modèle de ces derniers présentée par Bolder (2006). Le quatrième modèle fait appel à l'analyse de régression et est motivé exclusivement par des considérations empiriques. Le cinquième modèle s'inscrit dans la lignée des travaux novateurs d'Ang et Piazzesi (2003), qui suggèrent l'emploi d'un modèle macrofinancier de type affine formulé en temps discret. Le dernier, le modèle affine à facteurs observables, est une variante du modèle d'Ang et Piazzesi où l'on a recours à des variables d'état observables au lieu d'imposer des restrictions à la dynamique de ces variables. Le modèle affine à facteurs observables emprunte à la démarche de Colin-Dufresne, Goldstein et Jones (2005) et de Cochrane et Piazzesi (2006). À l'aide de données canadiennes mensuelles allant de 1973 à 2005, les auteurs comparent la capacité de chacun de ces modèles à prévoir la densité de transition des taux d'obligations coupon zéro au-delà de la période d'estimation. Ils analysent également une méthode simple devant permettre à un sous-ensemble des paramètres des modèles non affines de varier dans le temps. À l'instar de Bolder (2006), ils constatent que les modèles prenant appui sur les travaux de Diebold et Li (2003) sont les plus prometteurs eu égard aux critères de comparaison retenus.