Default Dependence: The Equity Default Relationship

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs étudient la relation non linéaire entre les prix des actions et les primes de swaps sur défaillance dans le cadre de trois modèles structurels qui formalisent le processus d'évolution du prix des actions et qui se différencient par leur spécification du seuil de défaillance. Ils estiment et comparent ces modèles à partir de données relatives aux primes de swaps sur défaillance et aux prix des actions d'un éventail d'entreprises. Ils constatent que le modèle à seuil stochastique présente une meilleure adéquation statistique et permet de mieux prévoir les primes de swaps hors échantillon que les modèles à seuil constant et à seuil incertain. Les auteurs mettent aussi en évidence l'existence d'un lien entre, d'une part, le seuil de défaillance, l'intensité du saut et la volatilité du seuil estimés à l'aide de leurs modèles et, d'autre part, des variables indicatrices du risque de défaillance propre à l'entreprise telles que la cote de crédit de celle-ci, la volatilité du prix de ses actions et ses ratios de levier.